jeudi 5 avril 2012

Start-ups : la conquête de l'Amérique




De plus en plus de programmes franco-américains se développent pour les start-ups, avec à la clé un déplacement très studieux et intense dans la Mecque de la Technologie : la Sillicon Valley.

Implanté en incubation à EuraTechnologies - Lille, le pôle dispose de son propre programme avec l'Université de Stanford. J'ai eu l'occasion d'assister à la présentation de celui-ci récemment, moi qui vient à peine d'intégrer le Pôle. Malheureusement, je n'irai que l'année prochaine. On acquiert la double culture pour monter sa start-up et surtout on donne à notre projet la dimension internationale dont il a besoin.

Il se trouve que peu de temps avant, je suis entré en contact sur Twitter avec l'ambassade de France aux Etats-Unis qui a développé le programme NETVA (New Technology Venture Accelerator). Développé par la Mission pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux États-Unis, NETVA propose de former, préparer et exposer les jeunes pousses françaises à la culture entrepreneuriale des États-Unis ainsi qu’aux spécificités des marchés américains. A la clé pour les entreprises sélectionnées ? Un voyage « d’immersion » au cœur d’un des deux écosystèmes les plus dynamiques du pays : les régions de Boston ou de San Francisco !

Ce sont deux projets différents avec chacun leur propre démarche. Pour moi, ils sont plus complémentaires que concurrents. D'ailleurs les places limitées font que finalement, y en a pas assez.

Frustrant, n'est-ce pas ? En effet, je suis dans cet état-là, car j'aurai vraiment aimé y aller dès cette année. Alors, j'ai trouvé une troisième solution : l'opendata. Lors de mes discussions avec mes voisins à l'incubateur, on échange beaucoup sur nos projets respectifs et des fois, on se pose des questions sur les mythes américains. J'ai les réponses. Reconstituer l'écosystème de la Sillicon Valley virtuellement grâce à l'opendata, c'est possible. Vous voulez aller à la conquête de l'Amérique alors partagez l'article, posez vos questions en commentaire, nous le construirons ensemble.



Bookmark and Share




3 commentaires:

Cedric MONTUY a dit…

Avant de vouloir donner la culture américaine aux entreprises françaises, vaudrait déjà que le gouvernement nous mettent sur un pied d'égalité.
C'est bien de vouloir copier sur ces voisins ou partenaires, mais quand on copie, on prend tout (fiscalité, économie, social,...), pas juste les quelques idées par ci par là. Après on s'étonne que le pays part à la dérive.

Vincent BARBEROT (networkvb) a dit…

Bonjour Cédric,

Merci pour ta contribution et ta fidélité. Il faut savoir que c'est essentiellement des programmes accélérateurs. Si je reste dans ta démarche, cela se traduit comme cela : " on vous donne le moyen de vous développer plus vite, pour vous taxer plus vite et plus fort "

Si j'avais suivi le programme d'Euratechnologies dès cette année, j'aurai divisé par 10 le coût de démarrage. Ce que je veux dire, l'objectif de ces programmes n'est pas de remettre en cause les carences structurelles du pays, mais bien d'éviter aux nouvelles entreprises d'avoir les mêmes problèmes pour pouvoir mieux s'appuyer sur leur dynamique, donc faire entrer plus d'impôts c'est vrai. Après l'entreprise accepte ou pas de jouer le jeu, c'est un autre débat que je ne veux pas développer ici sur ce blog, qui est dédié à un projet d'entreprise.

Cedric MONTUY a dit…

Tu connais mon point de vue la-dessus, je suis peut être "patriote" mais il y a une limite. La création d'entreprise est une vrai aventure en soi, il y plein de risque, le moindre grain de sable peut tout faire capoter.
J'habite une région superbe ou le soleil brille souvent et cela m'aurai fait plaisir de participer a son développement économique via mon projet mais j'ai du me résoudre à partir à l'étranger pour ce projet; en gardant les mêmes critères, trouver une région ayant peu d’attractivité économique pour aider au développement. J'ai simuler en long en large et en travers, je n'obtiendrai jamais une croissance correcte en restant en France.
Pour un créateur d'entreprise, le choix de l'emplacement de l'installation est un des facteurs qui peuvent ou non amener à la réussite ou à l'échec de l'aventure.