jeudi 5 avril 2012

Start-ups : la conquête de l'Amérique




De plus en plus de programmes franco-américains se développent pour les start-ups, avec à la clé un déplacement très studieux et intense dans la Mecque de la Technologie : la Sillicon Valley.

Implanté en incubation à EuraTechnologies - Lille, le pôle dispose de son propre programme avec l'Université de Stanford. J'ai eu l'occasion d'assister à la présentation de celui-ci récemment, moi qui vient à peine d'intégrer le Pôle. Malheureusement, je n'irai que l'année prochaine. On acquiert la double culture pour monter sa start-up et surtout on donne à notre projet la dimension internationale dont il a besoin.

Il se trouve que peu de temps avant, je suis entré en contact sur Twitter avec l'ambassade de France aux Etats-Unis qui a développé le programme NETVA (New Technology Venture Accelerator). Développé par la Mission pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux États-Unis, NETVA propose de former, préparer et exposer les jeunes pousses françaises à la culture entrepreneuriale des États-Unis ainsi qu’aux spécificités des marchés américains. A la clé pour les entreprises sélectionnées ? Un voyage « d’immersion » au cœur d’un des deux écosystèmes les plus dynamiques du pays : les régions de Boston ou de San Francisco !

Ce sont deux projets différents avec chacun leur propre démarche. Pour moi, ils sont plus complémentaires que concurrents. D'ailleurs les places limitées font que finalement, y en a pas assez.

Frustrant, n'est-ce pas ? En effet, je suis dans cet état-là, car j'aurai vraiment aimé y aller dès cette année. Alors, j'ai trouvé une troisième solution : l'opendata. Lors de mes discussions avec mes voisins à l'incubateur, on échange beaucoup sur nos projets respectifs et des fois, on se pose des questions sur les mythes américains. J'ai les réponses. Reconstituer l'écosystème de la Sillicon Valley virtuellement grâce à l'opendata, c'est possible. Vous voulez aller à la conquête de l'Amérique alors partagez l'article, posez vos questions en commentaire, nous le construirons ensemble.



Bookmark and Share