dimanche 29 mai 2011

La réussite de la passion : la mort du C.V ?

Cet article fait suite à celui que j'ai écrit en tant que bloggueur invité chez Carole Blancot, que vous pouvez retrouver ici. L'un des lecteurs a demandé une suite sur le thème du cv atypique. Il est rassurant de mettre des gens dans des cases, la peur du vide. Malheureusement, l'autodidacte n'est pas dans cette approche : il remplit le vide par la passion et cela déborde au-delà de toutes limites. Un passionné ne connait pas ses limites, c'est à cela qu'on le reconnaît : il fait quelque chose, car il ne savait pas que ce n'était pas possible. Il est curieux, voir mon précédent article ici.

CV anonyme ou CV atypique : même combat pour sortir du ghetto. Je n'aime pas l'exercice du CV, ma dernière version est en ligne ici à titre purement informatif. Ce document est trop figé pour être efficace et est donc discriminatoire de mon point de vue. J'attends avec intérêt le débat des spécialistes RH en commentaire. Comme vous pourrez le constater, mon CV a une particularité : il y a très peu de salariat. Mon CV ne m'a pas permis de me valoriser dans ce type de carrières de mon point de vue. CV atypique, je suis confronté à l'incompréhension de l'autodidacte a priori : prouvez moi le contraire, je demande à être convaincu.

Le profil atypique est une personne de conviction : besoin de convaincre et d'être convaincu. Passionné, l'atypique est ouvert d'esprit, attentif, imaginatif et surtout profondément humain. On a peur de ce que l'on ne connait pas, d'où notre peur du vide : on ne sait pas comment et pourquoi cela est arrivé, donc on veut le remplir. L'alternative au salariat est l'entrepreneuriat avec sa contrainte : il faut essayer une multitude de fois. Comment l'exprimer sur un C.V ? Remplir ce vide. C'est très simple parler moi, échangeons ensemble pour trouver une solution et remplir ensemble ce vide qui nous fait peur, à vous comme à moi.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à relire mon article sur l'échec et sa perception où je parlais déjà du profil atypique et des choix à faire. Vous apprendrez aussi à mieux me connaître : je me dévoile un peu plus. Pour moi, le CV symbolise la théorie, celle qui est écrit dans le marbre et qui devient force de loi. L'autodidacte par son pragmatisme est plus réceptif à l'oral. Comme je le disais dans mes échanges sur Facebook à l'origine de ce complément d'informations, théorie et pratique ont besoin l'un de l'autre. Merci à Isabelle, Kevin et Fred pour nos échanges sur Facebook. J'ai besoin d'inscrire mon expérience dans une logique théorique pour renforcer mes pratiques.





Bookmark and Share

7 commentaires:

missbalagan a dit…

Excellent complément au precedent post. Pour moi le profil atypique est une problématique très française car il me semble que dans les pays anglo-saxons l'approche réside moins dans le fait rassurant comme vous le dites de mettre les candidats dans des cases mais de voir leur potentiel. Cela commence d'ailleurs dès l'école. Le fait de completer un cv traditionnel par ses compétences acquisent dans une vie privée parfois riche (theatre, vie associative, musique, etc.) peut être une bonne stratégie mais encore faut-il que le recruteur y soit réceptif.

Cedric a dit…

Ton article me fais penser un peu à la loi de Parkinson, plus une entreprise grandit, plus elle engage des gens médiocres et surpayés. Ceci pour éviter que les nouveaux arrivants prennent la place des anciens.
En lisant ton CV, ton profil n'est pas très différents des personnes que j'ai déjà embauché pour mon projet (du moins pour le coté Suisse et Italie), pour la France, c'est différent, les candidats que m'envois Pole Emploi ne correspondent pas du tout a ce que je recherche.
Alors la faute à qui ?
- A l'Education Nationale (c'est vrai qu'il y a un gouffre entre ce qu'on y apprend et la vie d'entreprise).
- A Pole Emploi (si ton dernier job était balayeur même si tu as un BAC+30 on te proposera que des jobs de technicien de surface).
- Aux recruteurs, (voir loi de parkinson).
- Au postulant, (pour trouver un job, j'ai toujours utilisé le contact direct que le traditionnel CV + Lettre de motivation).
- Aux français et leurs mentalités légendaires.

Pour moi un passionné est une personne qui connait son sujet, et si en plus elle a déjà entrepris, c'est que potentiellement elle est autonome, grâce aux intérêts sur un CV on peut facilement déduire les principaux traits du profil psychologique du candidat.

Pour moi le CV n'est pas mort, faut juste changer les mentalités, surtout bien choisir à qui on l'envoi et surtout l'adapter aux postes pour lequel on postule.

Vincent BARBEROT (networkvb) a dit…

Problématique purement française ? J'aimerais beaucoup que des personnes francophones puissent justement donner leur point de vue. Les personnes anglophones le feront certainement dès que j'aurai mis en place une version anglaise du blog, c'est à dire très prochainement. L'herbe est-elle plus verte ailleurs ? Le CV mentionné est volontairement un condensé de mon expérience professionnelle, car les CV adaptés sur-mesure seraient vides dans mon cas. Seul, les thématiques en haut précisent mon intérêt premier.

Ma présence numérique se résume à un seul mot : Networkvb. Dès le départ, j'ai conçu ma présence numérique comme un outil professionnel remplaçant avantageusement un C.V classique comme le pdf en ligne mentionné dans l'article.

Si vous tapez http://www.facebook.com/Networkvb vous êtes sur la fan page du projet en cours ; avant, c'était sur le profil que l'adresse pointait

Pour avoir mon adresse postale, vous ne la trouverez pas sur l'annuaire papier, ni même numérique, mais sur http://www.networkvb.tel/

Dernièrement, une mission temporaire en programmation n'a pas été validée car mon CV mentionnait la programmation web et non la programmation des macros excel. J'ai connu la programmation des macros sur Excel et même la programmation sous Multiplan (l'ancêtre d'Excel). En regardant mon CV on peut voir que j'ai commencé avant le développement web.

Agence Référencement a dit…

La révolution attendue du Web 3.0 consiste en une plus grande intégration des sources d’information, avec des réponses à nos requêtes plus intelligentes, plus pertinentes, et plus proches de l’humain. Bref, l’ère du Web 3 sera marquée par la déduction cognitive.

A3CV a dit…

Le profil atypique est tout sauf un pb y/c sur un CV. Il faut pour cela chercher des compétences complémentaires développées au travers de vos différentes expériences et les regrouper sous de grand thème montrant ainsi votre maitrise du sujet, votre adaptabilité et votre capacité à rebondir. Le contenant ne remplacera jamais le contenu. Derrière chaque CV on cherche le professionnel qui est en vous et peu importe votre parcours c'est ce que vous en avez fait et comment je peux l'utiliser dans mon entité qui compte. Ne restez pas figer et exprimez votre parcours atypique avec vos tripes. Savoir convaincre c'est savoir argumenter démontrer et motiver. @micalement ton amie

A3CV a dit…

Une dernière chose (après c'est promis j'arrête). Prenez de la hauteur car dans des spécificités techniques telles que les vôtres (WEB 2.0, 3.0 et j'en passe) ce qui est évident pour vous ne l'est pas pour le recruteur qui parfois ignore même le vocabulaire de votre métier ou de votre secteur. Un conseil : ne vous économisez pas dans la réadaptation de votre CV par rapport à l'annonce. On clique pour envoyer et le tour est jouer mais auparavant prenez le temps (et c'est souvent l'erreur) de faire coller votre CV aux besoins du poste. Eh oui vous pouvez cogiter sur la mort ou non du CV qu'il soit papier, en ligne ou vidéo...mais il y a une chose que personne ne changera et qu'il faut intégrer et ce même si tout maintenant va très vite : on ne candidate pas en 2 clics sur un coin de table. On prend le temps de repenser son CV de l'adapter...quand à la lettre ou le mail accompagnant ledit CV...on peut en parler des heures ;-)
Le WEB nous fait aller plus vite mais candidater ne doit pas se faire à la vitesse d'un processor ! Visez qualité et non rapidité ! @micalement ton amie

Vincent BARBEROT (networkvb) a dit…

Merci à Nancy, alias A3CV, qui vous l'aurez compris chers lecteurs est une excellente RH.

Nancy fait parti des personnes qui soutiennent activement le projet et qui apporte ses conseils éclairés sur le projet dans sa dimension RH qui est un aspect important de Networkvb.

Le cadeau surprise en préparation pour les membres de la fan page Facebook est d'ailleurs en lien indirectement avec le CV. Je rappelle que la fan page est à l'adresse suivante http://www.facebook.com/Networkvb/