dimanche 29 mai 2011

La réussite de la passion : la mort du C.V ?

Cet article fait suite à celui que j'ai écrit en tant que bloggueur invité chez Carole Blancot, que vous pouvez retrouver ici. L'un des lecteurs a demandé une suite sur le thème du cv atypique. Il est rassurant de mettre des gens dans des cases, la peur du vide. Malheureusement, l'autodidacte n'est pas dans cette approche : il remplit le vide par la passion et cela déborde au-delà de toutes limites. Un passionné ne connait pas ses limites, c'est à cela qu'on le reconnaît : il fait quelque chose, car il ne savait pas que ce n'était pas possible. Il est curieux, voir mon précédent article ici.

CV anonyme ou CV atypique : même combat pour sortir du ghetto. Je n'aime pas l'exercice du CV, ma dernière version est en ligne ici à titre purement informatif. Ce document est trop figé pour être efficace et est donc discriminatoire de mon point de vue. J'attends avec intérêt le débat des spécialistes RH en commentaire. Comme vous pourrez le constater, mon CV a une particularité : il y a très peu de salariat. Mon CV ne m'a pas permis de me valoriser dans ce type de carrières de mon point de vue. CV atypique, je suis confronté à l'incompréhension de l'autodidacte a priori : prouvez moi le contraire, je demande à être convaincu.

Le profil atypique est une personne de conviction : besoin de convaincre et d'être convaincu. Passionné, l'atypique est ouvert d'esprit, attentif, imaginatif et surtout profondément humain. On a peur de ce que l'on ne connait pas, d'où notre peur du vide : on ne sait pas comment et pourquoi cela est arrivé, donc on veut le remplir. L'alternative au salariat est l'entrepreneuriat avec sa contrainte : il faut essayer une multitude de fois. Comment l'exprimer sur un C.V ? Remplir ce vide. C'est très simple parler moi, échangeons ensemble pour trouver une solution et remplir ensemble ce vide qui nous fait peur, à vous comme à moi.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à relire mon article sur l'échec et sa perception où je parlais déjà du profil atypique et des choix à faire. Vous apprendrez aussi à mieux me connaître : je me dévoile un peu plus. Pour moi, le CV symbolise la théorie, celle qui est écrit dans le marbre et qui devient force de loi. L'autodidacte par son pragmatisme est plus réceptif à l'oral. Comme je le disais dans mes échanges sur Facebook à l'origine de ce complément d'informations, théorie et pratique ont besoin l'un de l'autre. Merci à Isabelle, Kevin et Fred pour nos échanges sur Facebook. J'ai besoin d'inscrire mon expérience dans une logique théorique pour renforcer mes pratiques.





Bookmark and Share

samedi 14 mai 2011

Pour réussir, devenez curieux

Cet article fait suite à celui sur le branding et la e-réputation que vous pouvez retrouvez ici

L'outil ne fait pas tout, il favorise tout de même ton autonomie sur le poste de travail et donc ta valeur professionnelle. Je suis surpris d'entendre encore de nos jours des personnes allergiques à l'informatique, d'une manière générale à la technique. Grâce à l'économie de la connaissance, il est possible à tout à chacun de se développer professionnellement, de se former soi-même.

Pour réussir, devenez curieux. Le secteur du e-learning va en être bouleversé, les cartes redistribuées au bénéfice de la formation continue individualisée et à la carte. On en parle très peu de ce secteur et pourtant il a en main le rôle principal dans le développement économique à venir. Et vous seriez-vous prêt ?







Bookmark and Share

vendredi 6 mai 2011

Sémantique et OpenData : prenez le contrôle de vos données

Le mouvement opendata est lancé, un nouveau flot de données va submerger l'entreprise. Comment va-t-elle pouvoir s'en sortir ? Est-elle concernée ? Je lance le débat dans cet article où je donne mon point de vue.


L'opendata et l'entreprise :
Les données publiques sont utiles pour l'entreprise dans son activité de prospection, notamment à l'export.

Les données publiques sont utiles par regroupement pour affiner une décision. Par exemple, comparaison entre les données européennes et nationales d'un pays membre.



La gestion des données : enjeu stratégique de l'entreprise

Le web 2.0 avait apporté son flot de données, l'OpenData apporte le sien aussi. La curation ne suffit pas à transformer la donnée en information. Le web sémantique ontribue à donner du sens, il vient en appui à la curation.



La traçabilité des données : réduire son cycle.

Trouver la bonne information au bon moment quelquesoit la quantité de données traitées est un enjeu pour l'entreprise.

Elle l'est aussi pour valoriser les connaissances des membres de l'entreprise.
Elle l'est aussi pour décrocher des marchés, à l'export ou pas.
L'OpenData est donc un enjeu stratégique pour l'entreprise, le web sémantique une réponse à cet enjeu.

Réduire le cycle de la donnée, c'est avoir une donnée dynamique. La donnée rentre dans le système productif pour être exploitée, sinon elle en sort. L'archivage de la donnée est dans un autre système, celui de la veille.

Toute donnée qui ne peut pas être utile à l'entreprise (Intranet), à son écosystème (Extranet) ou à son réseau (Internet) ne doit pas exister.





Bookmark and Share