vendredi 29 avril 2011

Curation, Sémantique, Social Search et Sérendipité ?

Ma vision web sémantique est orientée BtoB et plus particulièrement vers les RH. Le versionning (web 2.0, web 3.0, ...) n'a aucun sens, dans la mesure où pour le web 3.0 il n'y a pas de consensus (web sémantique, Internet des objets, ...)

C'est une discussion avec Sophie qui est à l'origine de cet article. Je devais lui donner les réponses dans le précédent article. Cette erreur m'a été salutaire, grâce à une autre discussion avec Laure. C'est donc un véritable travail collaboratif à l'origine de cet article.

En 2-3 questions, Sophie a bien cerné le contexte du projet " Networkvb " , ce qui m'a montré la difficulté de l'expliquer, l'objet de ma discussion avec Laure.


Outils spécifiques du web sémantique ou évolution ?
En tant que développeur, je dirai évolution. Les principaux standards sont issu du XML, de simples dérivés.

En tant qu'utilisateur, tout dépend de la mission et des objectifs que l'on assigne au web sémantique. Son usage sur le site web du projet est totalement transparent : c'est la fonction Search.

Une définition du web sémantique serait : " donner du sens au web " . Le langage de requête dérivé du SQL des bases de données, SPARQL, l'explique très bien : sujet, prédicat, objet sont les trois éléments sélectionnables pour votre requête. Allez sur http://www.networkvb.com/sparql/ en saisissant :

SELECT ?s ?p ?o WHERE {
?s ?p ?o
}

N'oubliez pas de cocher la case en bas à droite pour avoir l'affichage directement dans la page

Donner du sens, c'est aussi le thème très actuel de la curation, dans sa définition de conservateur de musée. Je vous laisse en compagnie de Pierre Tran et de son dossier très complet sur le sujet, votre humble serviteur y a participé. A ce sujet, Pearltrees semble être le seul outil de curation à ma connaissance qui inclut la sémantique avec son export RDF.


Web sémantique : obstacle à la sérendipité ?

En fait, j'ai déjà répondu à la question. Pearltrees avec son fonctionnement par perles et la possibilité de les déplacer, et surtout de connaître les perles voisines favorise au contraire la sérendipité, et en plus la contextualise.


Web sémantique vs Social Search

Je dirai que l'un ne va pas sans l'autre. Le Social Search s'appuie sur vous-même et sur votre réseau. Le web sémantique est l'outil nécessaire au Social Search. Ils ne s'opposent pas, ils se complètent. Si l'on considère en IT " social " comme une référence au Web 2.0, alors le Social Search est la résultante du web social et du web sémantique. En d'autres termes, il répond à la question : Comment faire une Social Search ? Le web social fournit les données, le web sémantique la méthodologie de recherche.







Bookmark and Share

8 commentaires:

Cedric a dit…

avant d'en écrire un grand, je test un petit com

Cedric a dit…

Bravo, tu as réussi a me faire sortir un dico pour sérendipité.

J'ai pas bien saisie la première question (aurais tu oublié le début de la phrase ?) j'ai pas saisie qu'est ce était un outil spécifique du web sémantique ou une évolution, si tu peux m'éclairer sur ce sujet.

A la deuxième question, je trouve que tu n'y répond pas vraiment, tu prend juste Pearltrees comme argument (c'est bien léger). Tu connais mon point de vue sur cet outil (on en as parler longuement au tél), il est bien pour certaines applications, mais devant un afflux de données, le chapelet va vite être illisible, même avec une bonne architecture à la base. Si cela devient illisible on réduit voire on supprime la sérendipité.

Pour la troisième partie, je suis d'accord avec toi, pas grand chose a dire.

Sinon dans l'ensemble, ca va, juste qu'on remarque que tu es un passionné par le sujet. Je te lis régulièrement et je trouve que tu est trop dans ta bulle. Je m'explique, tu utilise trop des termes spécifiques sans forcement les expliquer ou mettre un lien vers une définition. pour une personne comme moi qui bosse dans les technologies IT je suis sans problème mais si je fais un de tes billets a ma femme (elle bosse dans les investissements) elle sera vite larguée, je crois que tu devrai penser un peu au néophytes qui arrive sur ton blog (moins de terme anglais ou alors avec une explication ou un lien vers une définition). Les explications sur ton projet serai plus facilement assimilable par les gens. (Tout le monde n'a pas un bac +12 en web sémantique)
Sur ce, je te souhaite bonne continuation

Vincent BARBEROT a dit…

Merci Cédric pour ton commentaire. La première question était de savoir si le web sémantique nécessite des outils spécifiques ou des outils correspondant à une évolution technologique. Donc la question reformulée pourrait être : Outils spécifiques pour le web sémantique ou évolution des outils existants ? C'est pourquoi je dis que pour le développeur c'est une évolution basée sur le XML et que pour l'utilisateur c'est transparent. Si tu considères une nouvelle application web comme un nouvel outil, c'est différent. Pour moi, ça relève d'une évolution technologique. En fait la réponse incite à s'intéresser plus en profondeur à Pearltrees, même si ce n'est pas un article sponsorisé. La sérendipité est le fait de flaner dans un espace numérique. Pour compléter la réponse, j'aurais pu sans doute faire une présentation. Ce n'était pas l'objet de l'article.

Quant à ta dernière remarque, j'en prends note. J'aborde souvent des aspects très techniques que je survole, ceux-ci seront transparent à l'usage. Dans l'article, cela correspond à SPARQL par exemple. A terme, mes articles seront moins techniques, quand je serai officiellement en bêta.

Sophie T a dit…

Merci Vincent pour cet article, tu as l'art de nous mettre l'eau à la bouche car tu en as trop dit ou pas assez ;-)

Pour répondre à Cedric, voici le lien d'un article que je trouve très complet sur la sérendipité (ou l'art de trouver ce que l'on ne cherche pas)
http://www.mutinerie.org/serendipite-tout-est-hasard-ou-rien/
Et je suis d'accord avec lui, que lancé par ta passion, tout ce que tu écris semble pour toi évident, mais pour nosôtres (!), simples mortels, c'est souvent pire que le chinois...sans google traduction.

Pour les outils spécifiques au web 3.0:
Tu as basé ta réponse en tant que technicien-développeur, je pensais plus à un stade d'utilisateurs, comme Fred Cavazza le synthétise très bien: http://www.mediassociaux.fr/2010/12/13/panorama-des-medias-sociaux-2011/
Donc j'essaye de reformuler: quels genre d'outils, pourraient émerger par rapport au web 3.0 (pearltrees en est peut être un..), ou est qu'il ne s'agira que d'une évolution par rapport au web 2.0 ?

social search et sérendipité:

Tout comme le web 2.0 est devenu le web social, le web 3.0 s'impose comme le web sémantique. A la différence que "sémantique" ne veut rien dire pour la plupart, sauf si l'on fait l'effort de chercher: http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9mantique
Je retiendrai le mot "indiquer", comme le plus parlant.
Dans cette optique, effectivement, le web sémantique et le social search sont intimement liés.

Pour "vulgariser" , la sémantique, en tant qu'application d'une science linguistique, et le social search avec ses algorithmes, ont la fonction d' "indiquer".

D'où ma seconde réflexion: "indiquer" par rapport à qui et/ou à quoi ?

Je ne considère pas le web uniquement en B2B, le coté psy et conséquences sur nous humains m'importent beaucoup.
De plus mon coté rebelle, tire la sonnette d'alarme de temps en temps.
Je m'explique: si vraiment le web sémantique et surtout le social search se basent sur les interactions que tu as avec certains amis, sites, blogs, marques, etc...(en fait tes centres d’intérêt ), comment sortir de ce que j'oserais nommer un confinement ?
Quelle garantie as tu, quand tu fais une recherche de ne pas être dirigé automatiquement vers les réponses qui te plairaient ? Donc y aura-t-il encore sérendipité ?
L'art de trouver ce que l'on ne cherche pas, est aussi le bonheur et la surprise de pouvoir lire ce que nous n'aurions pas imaginé dans notre petit monde (politique, social, économique, pour rester terre à terre).
La recherche facebook utilise déjà ce social search; je trouve beaucoup moins de réponses qu'en allant sur google; et c'est inquiétant.

Pour ne pas rester sur une note négative, certains diront que ces questions tiennent de la masturbation de l'esprit, et j'en ris d'avance. Mais je ne suis pas du genre à accepter tout en bloc.

Alors M'dames et m'sieurs, à vo't bon coeur pour commenter.
A vous lire.
Sophie

Vincent BARBEROT a dit…

Ma chère Sophie, tu es parfaite. Clin d'oeil du prochain article. Pour les outils : évolution transparente des outils actuels. Si tu vas sur le site et que tu utilises le moteur de recherches, tu utiliseras sans le savoir les outils du web sémantique. Tu as l'explication sur le site Tapes sémantique tu auras mes différentes recherches synthétisées grâce à Pearltrees. Ce dernier est-il un outil web 3.0, il faut leur poser la question. Ce que je veux dire, c'est que les outils du web sémantique, c'est des outils pour les développeurs, à charge pour eux de créer des interfaces utilisateurs compréhensibles, comme le champ de recherches.

Pour sémantique et social search, une bonne connaissance de Pearltrees limite le confinement, le mouvement de l'opendata (ouverture des données) est un excellent garde-fou et un atout majeur pour le développement de la sémantique et ses usages : tout est encore à créer.

francois a dit…

Bonjour Vincent,
Merci de ton intérêt et de ta contribution à Pearltrees.

Pour ce qui est de la signification de la terminologie web 1.0, 2.0 et 3.0. A mon avis il reflète les trois phase de démocratisation suivante :
1.0 : démocratisation de l'accès aux documents web
2.0 : démocratisation de la création des documents web (blog, wikipedia, youtube, flickr, facebook...)
3.0 : démocratisation de l'organisation des documents web
Cette vision est développée par Patrice Lamothe dans "la troisième frontière du web" > http://www.cratyle.net/fr/2010/03/11/la-troisieme-frontiere-du-web/

Sinon, la première fois que j'ai entendu parlé de web sémantique, cela se référait à la vision de Nova Spivack qui cherchait à construire une ontologie permettant à des machines d'organiser le web et donc proposer des recherches intelligentes aux internautes... Je trouve la pensée brillante mais je crois qu'elle faillit sur la croyance qu'une ontologie peut être objective. A mon avis, une ontologie reste subjective et donc il reste comme avec n'importe quel algo une logique qui s'impose à la subjectivité de chacun des internautes.
C'est un des points de départ de Pearltrees que de vouloir reconnaître à chaque internautes sa subjectivité. En clair, dans Pearltrees chacun organise, ce qu'il veut comme il veut. En plus, comme tu le soulignes on peut profiter des organisations des autres pour découvrir de nouveau sujets et si l'on a envie de mettre sa patte dans une une organisation et bien on peut soit faire le sien soit faire équipe.
Est-ce que Pearltrees relève alors du web sémantique, je vous en laisse juge.

Vincent BARBEROT a dit…

Merci François pour ta contribution. Si j'ai sollicité Pearltrees, c'est que je connaissais le point de vue de Patrice et l'origine de Pearltrees.

En ce qui concerne le web sémantique et l'approche par les ontologies (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ontologie_%28informatique%29), c'est restrictif et surtout très technique quand à sa mise en oeuvre.

Je te rejoins sur les limites de l'ontologie en terme d'objectivité, c'est pourquoi je n'avais jamais abordé le sujet. Dans ce domaine, on reste toujours dans la méthodologie.

Oui, Pearltrees est un écosystème sémantique en devenir, en attente d'aboutir à la version 1.0, donc pas vraiment un outil 3.0

Agence Référencement a dit…

Le Web 3.0 est utilise en futurologie pour dsigner l’internet des objets qui suit le web 2.0 et constitue l’tape venir du dveloppement du World Wide Web.