vendredi 4 juin 2010

Mon premier BarCamp : à quoi cela sert ?

J'ai donc découvert samedi dernier pour la première fois, le fonctionnement d'un barcamp de l'intérieur. Je suis venu un peu plus tôt pour donner un coup de main. La thématique était le community management, sujet en phase avec le projet « Networkvb » , d'où mon intérêt pour ce BarCamp. L'idée de voir certains de mes contacts en chair et en os était déjà pour moi une raison suffisante.

D'emblée, je dois vous dire que je fus frustré : le temps manquait. J'en redemande, je me suis pris au jeu. Dans tous les sens du terme d'ailleurs, puisque j'ai été rapporteur sur l'une des thématiques.

Ce côté « Caverne d'Ali Baba » et le principe que tout le monde participe donnent un aspect convivial que j'apprécie tout particulièrement. Malheureusement, je n'ai pas pu profiter de ce moment pour voir tous mes contacts et échanger ensemble. En même temps j'avais pris à la lettre le conseil qui m'a été donné : on ne prépare rien.

Un BarCamp reste un outil pour retrouver ses contacts et mettre un visage, une voix sur un nom. Twitter, c'est bien ; un BarCamp, c'est mieux. J'ai eu le plaisir de discuter avec Emmanuel Gadenne très furtivement, de croiser de la même manière Fadhila Brahimi, avec qui j'ai en commun le plaisir naturel de faire la bise. Avec Luc Legay qui co-organisait avec Sophie Januel et Christophe Ducamp, ce fut encore plus rapide. Par contre, j'ai pu échanger quelques mots avec Lilian Mahoukou, qui faisait partie également des personnes que je souhaitait mieux connaître : j'apprécie son blog.

Néanmoins, j'ai pu discuter plus longuement avec Gill Delia et David Commarmond, car nous avions convenu à l'avance de le faire : c'est Gill qui m'a guidé dans l'inscription et qui m'a fait connaître cette manifestation.

Lors des ateliers, j'ai fait la connaissance de nouvelles personnes :

Florence Meichel du collectif Apprendre 2.0, avec qui j'ai pu discuter plus longuement de son projet lors de la pause. Dans ce même atelier, j'ai découvert des outils pour gérer sa vie numérique 2.0 :

status.net, Christophe Ducamp en parle beaucoup mieux que moi de par son implication dans le projet

Déborah Potelle qui représentait une Ecole de commerce issu de la fusion entre celle de Lille et de Nice. Cette discussion s'est faite pendant l'atelier, dont la thématique était les réseaux sociaux d'entreprise, avec comme problématique son utilisation et son adoption par le plus grand nombre.

Je ne vous cache pas que ces deux ateliers ont apporté un plus au projet « Networkvb », ainsi que les différentes discussions que j'ai pu avoir. Un BarCamp ça sert aussi à cela, faire avancer les choses, car il est basé sur la participation de tous et l'obligation d'être concret.






Bookmark and Share

2 commentaires:

Lilian Mahoukou a dit…

Bonjour Vincent,

Ce fut également un plaisir de te rencontrer ! A bientôt j'espère.

Lilian

Vincent BARBEROT a dit…

Merci Lilian,

N'hésites à intervenir sur les articles en donnant ton avis, cela m'aidera dans mon projet.

Par ailleurs, si tu veux faire un échange de liens entre nos blogs dit-le moi.

D'ailleurs à ce sujet, je recherche une solution pour mieux valoriser les liens des blogs partenaires : toute idée est la bienvenue.