mardi 2 mars 2010

TWITTER TUE LE WEB 2.0

Vous allez me dire que je me trompe car le web 2.0 se développe de plus en plus, les entreprises s'y intéressent et commencent à l'inclure dans leurs démarches. Vous avez raison, je ne dis pas le contraire. Twitter est le phénomène symbolisant le temp réel, tout comme Fousquare et la géolocalisation. Depuis que je suis sur Twitter, je ne suis plus sur les réseaux sociaux. Si je quitte Twitter, j'ai une timeline de dizaines ou de centaines de messages à lire, je cours après le temps : heureusement, j'ai un petit réseau.

Depuis la fin de l'année dernière, Twitter a monétisé son modèle économique en signant des partenariats avec les réseaux sociaux. Même dans les réseaux sociaux, nous sommes sollicités pour faire un update, nous sommes donc rattrapés par le temps réel. Facebook en brevettant le fil d'actualités assassine le web 2.0 et le rend encore plus dépendant du temps réel de par son influence par le nombre d'utilisateurs de ses services.

Ce n'est pas le web 2.0 dont je rêvais. Certains articles commencent à parler de la verticalisation des réseaux sociaux pour prouver que le web 2.0 devient mature et est bien vivant. Nous avons ainsi des réseaux sociaux spécialisés qui se créent en plus des réseaux sociaux généralistes que peuvent être Linkedin, Viadeo, Xing, ... Ainsi des aggrégateurs sont apparus pour faciliter la gestion de son identité numérique, tels que Netvibes, Seesmic, Ping.fm, ... J'ai testé ces services, sans trouver ce que je cherchais, je ne vois que temps réel, activité chronophage sans valeur ajoutée suffisante. De plus, on utilise une multitude de clients pour gérer ces données. Je ne veux pas du temps réel, je veux un service à la demande. Et vous, de quoi rêviez-vous ? Que voulez-vous ?




Bookmark and Share

2 commentaires:

Carrefour a dit…

Ton article est intéressant, on peux parler en effet de multiplication des réseaux sociaux, car le phénomène ne s'arrête pas mais je dirais quantité n'est pas synonyme de qualité. Twitter, Facebook, c'est bien mais il est important pour tout blogueur ou entreprise de trouver ce que j'appellerais "le bon dosage", où est-ce que j'interviens ? Pour dire quoi ? Est la question primordiale à se poser selon moi. "Le business plan" des réseaux sociaux ;-)

J'avais d'ailleurs traité un article dans le même style m'interrogeant sur la réelle valeur ajoutée qu'apportait Buzz face à tous ces réseaux sociaux.

Je pense en effet, que le point commun de tous ces réseaux est le temps réel. En ce qui concerne leur plus, il faut vraiment y passer du temps et trier l'information pour y trouver un réel Intérêt, SON réel intérêt.

Après, pour ce qui concerne les entreprises, s'ils sont utilisés à bon escient, cela peut être un bon "moteur", sans parler du fait de vendre car je ne suis pas vraiment partisane de la marque qui communique sur Twitter ou encore Facebook uniquement pour placer ses produits. Je trouve que la combinaison de ces 2 outils est réellement intéressante dans l'idée de construire une communauté, d'être à la recherche de ce qu'attendent les internautes et de répondre à leur demande en mettant en place une relation "one to one", chose qui n'est pas toujours évidente sans les réseaux sociaux ou tout du moins plus délicate.

L'autre aspect "professionnel" et avantage je dirais, permit grâce aux réseaux sociaux est ce "système de barrières qui sautent" ; les rencontres se font plus facilement, les partenariats se mettent en place plus facilement, le business se développe plus rapidement car les entreprises ont une meilleure visibilité sur les activités de chacune et cela rend les contacts plus humains, comme si l'on avait moins besoin de mettre les formes et que notre légitimité se prouvait grâce à notre présence sur les réseaux sociaux... En revanche, il cela peut être à double tranchant : il faut rester réactif voire même proactif !

Vincent BARBEROT a dit…

Merci Elodie pour ce commentaire. En effet, je suis persuadé que Twitter renforce la quantité d'informations au détriment de la qualité d'informations. De ce fait, les qualités réelles des réseaux sociaux s'en trouvent limiter. Le projet " Networkvb " a donc pour objectif premier de se réapproprier les qualités premières des réseaux sociaux, et même de les renforcer. Je n'ai pas encore trouver la bonne plate-forme pour obtenir ce que tu appelles " SON réel intérêt " , c'est pourquoi je la construis moi-même.