vendredi 6 novembre 2009

Social Networking face à une stratégie Web 2.0, Web 3.0

Le social networking, ou communément les réseaux sociaux, joue un rôle central dans le Web 2.0 même si les entreprises restent sceptiques pour un usage professionnel. Les dernières technologies ont été testées, c'est encore le cas, sur le marché des particuliers, elles sont donc adaptées à ce marché. Ce qui est valable pour l'un ne l'est pas pour l'autre. Ainsi, il faut trouver un modèle spécifique en rupture avec le modèle existant. Une entreprise a besoin d'avoir un ROI (Retour sur Investissements) adapté à son projet. Pourquoi une entreprise devrait-elle être présente sur Facebook, sur Twitter, sur Viadeo, sur Linkedin, sur Xing, .... Il faut passer d'un outil industrialisé (marché particuliers) à un outil artisanal à la demande, ce que j'appelle le Web on Demand.

Il existe des centaines de réseaux sociaux, sans parler des outils qui permettent de créer son propre réseau, comme Ning. Hier, quand je vous encourageais à passer de votre Personal Branding à votre Business Branding, c'était purement stratégique, pour valoriser votre présence en ligne et vous approprier, voire vous réapproprier votre image de marque. Si vous vous inscrivez dans plusieurs réseaux, il vous faut non seulement protéger votre identité numérique, mais encore savoir et comprendre ce que vous cherchez.

Tout comme les réseaux sociaux, le blog fait parti intégrante du Web 2.0, le multilinguisme devient nécessaire pour assurer une meilleure présence on line. En conséquence, un blog doit intégrer cet aspect. Et là vous m'arrêtez en disant que je ne suis pas mes propres conseils.

Vous avez raison. Depuis hier, vous connaissez mon identité numérique, networkvb, mes choix sont guidés par cette contrainte. Je ne peux pas en utilisant Blogger, créer plusieurs blogs avec la même identité. Certains réseaux sociaux, plus particulièrement Ecademy, permettent de créer des blogs, ou du moins de proposer un espace équivalent. Je pourrais donc utiliser ces espaces pour produire dans différentes langues les textes que vous lisez ici.

J'utiliserai ainsi Ecademy pour l'anglais, Xing pour l'allemand, .... En d'autres termes, chaque site Web 2.0 doit correspondre pour l'entreprise à un marché déterminé. Il en va de même pour les différents outils. J'ajouterai qu'il est plus facile d'établir une solution multilinguistique avec les CMS (Wordpress, SPIP, ...) pour avoir votre propre solution de Blog adaptée à votre stratégie Web 2.0, ce que j'appelai hier la reprise du contrôle de vos données.

Nous en venons donc au Web 3.0 et le web sémantique (Linked Data). Pour l'entreprise, le Web 2.0 n'a de l'intérêt que par l'émergence du Web 3.0 favorisant une structuration de sa démarche. Qu'est-ce que je veux dire ? Le Web 2.0 a permis à l'entreprise de recueillir une connaissance inestimable grâce à l'accès à des données éparses.

Pour obtenir un ROI correct et lancer le projet, elle doit pouvoir déterminer la valeur intrinsèque de celle-ci. Grâce à l'API OpenSocial et d'autres, vous pouvez mieux contrôler vos données issues des réseaux sociaux et du Web 2.0 en général. Pour une entreprise, une donnée seule ne vaut rien, c'est pourquoi le Web 3.0 apporte les outils nécessaires à l'entreprise pour valoriser au mieux ses données. Nous verrons cela dans l'article de demain consacré entièrement au web sémantique.


Bookmark and Share

Aucun commentaire: