jeudi 5 novembre 2009

Personal Branding : identité numérique, personnelle ou professionnelle ?

Le Personal Branding fait parti d'une démarche plus globale de notre présence en ligne. A titre personnel, nous sommes présents dans de nombreux réseaux sociaux, où nous diffusons de multitudes informations sans toujours en mesurer les conséquences. L'actualité nous rappelle régulièrement les dangers d'une telle démarche.  Les sollicitations pour être présent dans des réseaux sociaux de plus en plus nombreux sont devenus un sport national. A l'intérieur des réseaux, nous sommes incités, consciemment ou pas, à participer à des concours implicites pour être à la page.

La question que l'on peut se poser est : une identité numérique ou des identités numériques ? Le titre suggère plusieurs identités. L'auteur a choisi une seule et unique identité à plusieurs facettes pour faciliter la gestion du Personal Branding. Conséquence : networkvb est son identité numérique. D'ailleurs, c'est aussi son identité tout simplement puisque le titre du blog est le condensé de cette marque déposée comme vous pouvez le constater.

Longtemps l'auteur n'a pas voulu être présent sur Facebook, car cela ne correspondait pas à sa démarche Personal Branding. Pourtant, il est présent aujourd'hui sur ce réseau pour afficher son identité et développer son identité numérique, pour la protéger aussi. Vous pouvez retrouver l'auteur sur différents réseaux dont : Viadeo, Xing, Linkedin, Ryze, Plaxo, Unyk, Ecademy, Twitter, Facebook, Delicious, FriendFeed,...

Comment gérer cette multitude d'accès ? Certains sites vous donne la possibilité de regrouper tous vos réseaux en s'appuyant sur des techniques basés sur des APIs. C'est la messagerie qui a donné l'exemple, mais maintenant nous avons la même chose pour les réseaux sociaux. Toutefois le Personal Branding pose la question de la confidentialité des données et surtout de la maîtrise de celle-ci. C'est des entreprises commerciales, dont l'objectif est de connaître au mieux son client. Connaissons-nous la valeur des données que l'on transmet. Prenez la valeur capitalistique de l'entreprise et divisez-là par le nombre d'abonnés, ce calcul très sommaire donne une première approche indicative. Cette valeur théorique individuelle est faible par rapport aux regroupements d'informations que les entreprises commerciales peuvent faire pour valoriser ce potentiel que vous avez donné gratuitement.

En tant que client des réseaux sociaux (abonnement premium par exemple), avez-vous les mêmes possibilités de valoriser vos propres données ? Oui, mais en reprenant le contrôle de vos données. L'auteur développe le projet " NETWORKVB " pour y parvenir grâce à une plate-forme web pour les entreprises.

En effet, les entreprises ont peur du Web 2.0 et du Web 3.0, mais ce qui est valable pour le particulier l'est tout autant, voire plus, pour l'entreprise. Ne développez pas votre Personal Branding, mais développez votre BUSINESS BRANDING pour valoriser votre identité numérique.




Bookmark and Share

Aucun commentaire: