lundi 15 avril 2013

NETWORKVB : La symbolique du pentagone



Voici la présentation officielle du logo de Networkvb, une réalisation d'OPERAPRINT. Le choix s'est donc porté sur un pentagone en 3 dimensions.

J'ai déjà eu l'occasion sur la fan page du projet de plaisanter sur le chiffre 5. Plus sérieusement, le projet Networkvb s'appuie sur une méthodologie en 5 points :

Utilisateurs, Entreprises, Écosystème, Web 2.0 et Internet.

5, c'est aussi les 5 éléments naturels : l'eau, le feu, la terre, l'air et le métal.
5, c'est aussi les 5 sens : la vue, le toucher, l'ouïe, l'odorat et le goût.
5, c'est aussi pour moi fan de basket-ball le 5 majeur, les joueurs qui démarre la partie et joue le plus longtemps aussi.
5, c'est aussi les différents départements d'une entreprise : Relations Humaines, Recherche & Développement (R&D), Commercial, Stratégie et Communication.
5, c'est aussi et surtout le nombre d'étapes nécessaires pour passer du web sémantique au web de données, le cœur de la solution Networkvb pour rendre efficient et durable le cycle de vie de la donnée au sein du système d'informations de l'entreprise.



Et les 3 dimensions ?

C'est un aspect purement technique puisqu'il s'agit en fait de l'accès à la donnée en toute circonstance et où qu'elle soit. En terme de réseau, nous avons justement 3 niveaux différents qui crée souvent une rupture dans le cycle de vie de la donnée :

L'intranet, le réseau privée d'une personne ou d'une entreprise,
L'extranet, le réseau semi-privé d'une personne ou d'une entreprise, ce que l'on peut appeler l'écosystème
L'internet, le réseau public



Et la symbolique ?

Le pentagone le plus connu se trouve aux USA, puisque c'est le nom du ministère de la défense et c'est la forme réelle du bâtiment. La donnée devient l'or noir de l'entreprise de plus en plus, par conséquent il faut la protéger, la défendre au mieux pour favoriser le développement de l'entreprise.

La relative simplicité du logo est voulue, une façon de revenir aux fondamentaux de l'entreprise après la crise Internet du début du siècle et la crise financière dont nous subissons encore les conséquences. C'est bien d'apporter un focus sur le cœur de métier et le point stratégique qui en est la base : la donnée.

De ce fait, le logo se veut le représentant de l'harmonie et de l'équilibre, chacun devant être force de proposition. Le logo n'a pas de début, ni de fin, c'est un tout unique. Qu'en pensez-vous ?



Bookmark and Share